Les lettres sont prêtes

Afaye, le directeur de l’école,  a posté aujourd’hui les lettres des élèves de l’école maternelle de Ndianda à destination des élèves de l’école publique de Varades.

Les lettres sont arrivées

Hier, Afaye a fait la distribution des lettres. Tata Astou (en jaune) remplace tata Gnilane pendant son congé maternité.

Les fleurs de bissap de Varades !

L’année dernière à la fin du printemps, les élèves de petite section de l’école maternelle de Varades avaient semé du bissap (graines envoyées par les correspondants de Ndianda).

Et incroyable, mais vrai, malgré le climat, il vient de fleurir 😉

Il faut dire que la jardinière est posée au dessus du radiateur !!!

La correspondance scolaire

Depuis 2013, l’école maternelle de Ndianda entretient une correspondance scolaire avec l’école maternelle publique de Varades (44) et les classes de CP. Les élèves de l’école ont terminé leur lettre.

Depuis deux jours, les élèves cherchent Nounours et Nesquik, les mascottes des classes de petits. Il semblerait qu’ils soient partis en vadrouille en laissant leurs habits d’hiver  😉

 

C’est reparti !

pour une nouvelle année scolaire 😉

Hier et aujourd’hui, c’était la pré rentrée, au programme, inspection du puits (il y a énormément d’eau !), ménage, concertation et répartition des classes.

Pour rappel, l’école maternelle de Ndianda compte 6 classes. Dans le village il y a deux écoles élémentaires et un collège.

Pas de changement par rapport à l’an dernier pour la correspondance scolaire; Tata Bérou (ps) avec la classe de tps-ps de Sylvie et Lucie, tata Anna (ps) avec la classe de ps-ms de Carine et Lucie, tata Madeleine (ms) avec la classe de ms-gs de Céline et Louise, tata Gnilane (ms) avec la classe de gs-ms de Laurence, tata Maïouna (gs) avec la classe de CP d’isabelle P et tonton Georges (gs) avec la classe de CP-CE1 d’Isabelle G.

Les élèves de Varades enverront une lettre fin octobre.

Afaye SAMBOU, le directeur de l’école est déchargé de classe (il est également maître formateur sur sa circonscription) et tata Maï aide les enseignants et s’occupe du ménage.

Demain, 1er jour d’école pour les élèves, même s’ils seront peu nombreux. Les parents sont occupés avec les récoltes et viendront inscrire leurs enfants après. Afaye espère cette année, scolariser environ 200 enfants.

L’hivernage a rempli le puits, c’est une bonne nouvelle !

Pour cette année scolaire, nous allons mettre l’accent sur la finalisation du puits (pompe et raccordement), le fonctionnement optimal du potager et les élevages pour alimenter la cantine.

Double malchance

Ce matin, une nuée de poissons volants a empêché les avions de décoller de Yoff, le nouvel aéroport du Sénégal. Les collègues de Ndianda ne sont donc pas arrivés…

Et pour les enseignantes de Varades, la compagnie « Big fish » a refusé de les embarquer car elles avaient toutes la varicelle …

Quelle journée !

 

La lecture des lettres des correspondants de Varades

Chaque classe a lu attentivement la lettre reçue. Les retours des enseignants et des élèves de Ndianda sont très positifs.

Piou piou & Cie

A Varades, dans la classe rose de Laurence (gs-ms), la couveuse est en marche, il n’y a plus qu’à attendre, tourner les oeufs tous les jours pour avoir de beaux poulets comme chez les correspondants de l’école de Ndianda 😉

Distribution des lettres

Afaye a joué le facteur, il a récupéré les lettres et est venu les distribuer dans les classes ce matin (il circule à moto, en ce moment il y a beaucoup de vent de poussière, d’où sa tenue 😉 )

Pour rappel, il n’y a pas de facteur au Sénégal.

Par exemple pour Ndianda, les lettres arrivent à la poste de Joal (ville en bord de mer à 15 kms de Ndianda), les responsables des boîtes postales doivent aller voir régulièrement car ils ne sont pas prévenus de l’arrivée de courrier…

Ensuite, Afaye doit aller les récupérer à l’adresse de la boîte postale dans le village où il habite.

Voilà qui explique le délai, les lettres étaient arrivées au Sénégal dès le 18 février 😉

Elles ont été identifiées tout de suite par les élèves de Ndianda qui étaient très contents 😉

Ils vont commencer à préparer les réponses.

Vendredi 1er février à l’école maternelle de Ndianda

On pouponne, on fait de la peinture, on écrit et on chante, comme chez les correspondants de l’école maternelle de Varades 😉