Livraison de poivrons

Dans le potager, la récolte de poivrons va être exceptionnelle, mais les élèves de Ndianda ne pourront pas en profiter en raison de la fermeture des écoles et du confinement.

Après de nombreux échanges avec Afaye Sambou, le directeur de l’école, et de longues négociations avec le consulat français et les autorités compétentes, nous avons réussi à trouver un vol cargo vers la France qui vient de décoller à l’instant du Sénégal.

La récolte représente environ 19 tonnes, elle sera livrée à Rungis en milieu de journée puis acheminée grâce aux transports « Poissonnages ». Nous les mettrons en vente en fin de journée sur les marchés et dans les grandes surfaces.

Si vous souhaitez acheter des poivrons et faire une bonne action, merci de nous contacter au plus vite.

0bb93e7c-1e86-4fb3-a8e6-8479c1099215

Des nouvelles de Ndianda

Aujourd’hui Afaye est passé à l’école…

Mbagnick continue de s’occuper du jardin (seul). Il va y avoir du poivron et de la salade. Maïmouna, elle, s’occupe des poulets.

Ils font bien attention à respecter les gestes barrières, nous avons de nombreux échanges avec eux à ce sujet, ils ont pris la mesure du danger.

Le Sénégal est également confiné, avec un couvre feu le soir.

Tout comme en France, il n’y a pas de date de ré ouverture pour les écoles à ce jour (ils en sauront plus début avril).

Le puisatier avait terminé de creuser les 5 mètres supplémentaires du puits juste avant le confinement. Il y a désormais beaucoup d’eau, c’est une bonne chose.

Les lettres de Ndianda ne sont pas encore arrivées à Varades.

Quoi de neuf à Ndianda aujourd’hui ?

Le puisatier a presque terminé de creuser les 5 mètres supplémentaires, mais il a cassé sa pioche et la répare pour terminer ! Il a trouvé de l’eau, c’est positif, le magnifique potager entretenu par M’bagnick pourra se poursuivre dans de bonnes conditions.

Des photos des classes et du bac à sable.

 

Silence on joue !

Les élèves dans les classes pendant le temps d’accueil le matin avec les boîtes de jeux envoyées en octobre 2018. Les lettres pour les élèves de Varades ne sont pas encore arrivées …

C’est un jardin, extraordinaire…

Il y’a des poivrons qu’on récolte à foison,

Pendant qu’le puisatier continue à creuser,

les choux et les tomates s’en donnent à coeur joie

grâce à M’bagnick qui est très dynamique 😉

Mardi gras

Hier, c’était mardi gras à l’école maternelle de Ndianda, mais il y avait trop de vent et de sable pour défiler dans le village, la fête a eu lieu dans une classe.

Une vidéo cliquez ici

Les lettres sont prêtes

Afaye, le directeur de l’école,  a posté aujourd’hui les lettres des élèves de l’école maternelle de Ndianda à destination des élèves de l’école publique de Varades.

Ceebu djeu

Au menu d’hier, du riz à la tomate préparé par les mamans du quartier de Diamaguene.

Afin de faciliter le travail du puisatier, les familles viennent chercher l’eau du puits pour le vider.