Quoi de neuf à Ndianda ?

Le président sénégalais a repoussé l’état d’urgence et le couvre-feu jusqu’au 4 mai.

L’indépendance hier n’a pas été fêtée, les foires sont toujours suspendues, comme en France, la vie tourne au ralenti.

Il fait actuellement très chaud, les poivrons poussent bien 😉 Mbagnick s’occupe toujours du potager. Les 19 tonnes, c’était … un poisson d’avril 🙂

L’état sénégalais a mis en place des cours de soutien via la chaîne de télé TSF pour les élèves qui passent des examens (CM2, 3ème et terminale).

Mais à Ndianda, comme dans de nombreux endroits, tous les élèves n’ont pas la télé chez eux…

Nos amis de l’association AIDN (anciens élèves de Ndianda) ont réalisé différents reportages vidéos pour sensibiliser les habitants et les enfants à la nécessité des gestes barrières, ils ont fait don au poste de santé de matériel pour mieux les appliquer.

Nous guettons toujours le facteur, les lettres de Ndianda ne sont pas encore arrivées !

 

 

Des nouvelles de Ndianda

Aujourd’hui Afaye est passé à l’école…

Mbagnick continue de s’occuper du jardin (seul). Il va y avoir du poivron et de la salade. Maïmouna, elle, s’occupe des poulets.

Ils font bien attention à respecter les gestes barrières, nous avons de nombreux échanges avec eux à ce sujet, ils ont pris la mesure du danger.

Le Sénégal est également confiné, avec un couvre feu le soir.

Tout comme en France, il n’y a pas de date de ré ouverture pour les écoles à ce jour (ils en sauront plus début avril).

Le puisatier avait terminé de creuser les 5 mètres supplémentaires du puits juste avant le confinement. Il y a désormais beaucoup d’eau, c’est une bonne chose.

Les lettres de Ndianda ne sont pas encore arrivées à Varades.

Silence on joue !

Les élèves dans les classes pendant le temps d’accueil le matin avec les boîtes de jeux envoyées en octobre 2018. Les lettres pour les élèves de Varades ne sont pas encore arrivées …

Les lettres sont prêtes

Afaye, le directeur de l’école,  a posté aujourd’hui les lettres des élèves de l’école maternelle de Ndianda à destination des élèves de l’école publique de Varades.

Les lettres sont arrivées

Hier, Afaye a fait la distribution des lettres. Tata Astou (en jaune) remplace tata Gnilane pendant son congé maternité.

Les lettres pour les correspondants

Les élèves de Varades viennent de terminer leur lettre pour les élèves de Ndianda. Le courrier part aujourd’hui.

Les fleurs de bissap de Varades !

L’année dernière à la fin du printemps, les élèves de petite section de l’école maternelle de Varades avaient semé du bissap (graines envoyées par les correspondants de Ndianda).

Et incroyable, mais vrai, malgré le climat, il vient de fleurir 😉

Il faut dire que la jardinière est posée au dessus du radiateur !!!

Mystère élucidé !

Les voilà ! Nounours et Nesquik ont décidé d’aller porter les lettres pour revoir les élèves et les enseignants de Ndianda. Ils ont mis leur belle tenue sénégalaise, vont rencontrer Afaye vendredi et iront à l’école le 28 octobre.

En fonction de la connexion, les infos sur la mission 2019 seront postées ici ou sur la page facebook de l’association Bissap et beurre salé.

nounours et nesquik