Bissap et beurre salé

Mis en avant

En mars 2017, création de l’association loi 1901, « Bissap et Beurre salé ».

Notre objectif est d’améliorer les conditions de scolarisation des élèves de Ndianda à travers nos différents projets ( correspondance scolaire avec une école maternelle de Loire-Atlantique, envoi de livres, fournitures, jeux, mise en place d’une cantine et d’un potager).

Ce site internet sera entièrement consacré à ces échanges franco-sénégalais..

Si vous souhaitez relire tout l’historique de nos actions, il vous suffit d’aller jusqu’en bas et de remonter … les pages et le temps !

Vous pouvez vous abonner pour suivre nos aventures !

entete blog bissap

Publicités

Des nouvelles de Ndianda

Après celui de Varades, voici un article sur l’association dans le bulletin d’Oudon.

Les grandes vacances ont commencé aussi à Ndianda, mais uniquement pour les élèves car les enseignants sont occupés à surveiller les différentes épreuves (certificat d’études, bac et brevet) jusqu’à la fin du mois.

Les enfants reprendront officiellement le chemin de l’école début octobre mais en réalité, les effectifs sont au complet fin octobre.

Les champs sont semés (mil, sorgho, maïs), il ne manque que la pluie (une seule petite ondée pour l’instant) pour faire pousser et obtenir une belle récolte en octobre.

Le puisatier devrait venir construire les poteaux autour du puits cette semaine. Le niveau de l’eau a baissé mais devrait remonter à la fin de l’hivernage.

bulletin Oudon

 

 

 

Nous avons réussi !

Quelle joie ce soir, et quelle fierté ! Nous avons réussi, la cagnotte a atteint son objectif de 2000€ (elle reste néanmoins ouverte jusqu’à fin octobre).

Nous avons appelé Afaye Sambou, le directeur, ce midi, pour partager cette réussite avec lui.

Il était à l’école avec toute l’équipe. Il avait du mal à trouver les mots pour exprimer leur reconnaissance et leur émotion.

Aux donateurs; soyez fiers de votre action car elle est belle, essentielle et durable.

Merci d’y avoir cru, merci de votre confiance et de votre participation.

 

La fête de l’école à Ndianda

Hier, samedi 15 juin, c’était la fête de l’école maternelle de Ndianda. Danses, chants, théâtre et discours le matin, puis repas pour tout le monde (riz viande). C’était une très belle fête d’après Afaye et Georges. Les vidéos sont ici

Les différents orateurs ont remercié l’association « Bissap et beurre salé » pour les actions mises en place lors de cette année scolaire ( jeux de sable, repas, poussins, container, puits).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Quand un projet prend tout son sens

Depuis hier, pénurie d’eau à Ndianda.

Le puits est devenu vital, pour les élèves de l’école, mais aussi pour le village. De nombreuses mamans du quartier sont venues chercher l’eau du puits pour boire, se laver, faire la cuisine, la lessive et pour les animaux.

Soyons fiers de notre action, elle contribue à rendre moins difficile la vie à Ndianda 😉

Certes, tout n’est pas terminé, mais c’est aujourd’hui une grande réussite pour ceux qui y ont cru.

 

Quoi de neuf ?

Suite à l’assemblée générale du 25 mai, la famille Bissap et beurre salé s’est agrandie et compte actuellement 26 membres 😉

D’ici la fin du mois, il devrait y avoir un article sur l’association et  la collecte du puits dans les bulletins municipaux d’Oudon et de Varades. Nous tiendrons un stand le samedi 29 juin après-midi à la Mabiterie à Varades.

La semaine dernière, les villageois de Ndianda sont venus chercher de l’eau dans le puits afin que le puisatier termine de creuser. Le puits en lui-même est terminé, il fait 8 mètres de profondeur, nous attendons maintenant le devis pour y raccorder le goutte à goutte du potager. La pompe sera achetée fin octobre. La collecte arrive à son terme, nous avons récolté 1900€, plus que 100€ et nous aurons réussi !

https://www.helloasso.com/associations/bissap-et-beurre-sale/collectes/un-puits-pour-l-ecole-maternelle-de-ndianda-au-senegal

Les élèves et les enseignants préparent la fête de l’école qui approche à grands pas. Comme chaque année, ils ont acheté deux coupons de tissus (filles et garçons). Chaque famille s’occupe de coudre (ou faire coudre par un tailleur) le costume pour chaque enfant.